Deutsches Schiffahrtsmuseum (DSM)
La navigation allemande
du début des Temps modernes


En cliquant, toutes les reproductions suivantes peuvent être agrandies et être observées de manière plus approfondie en prolongeant le temps de chargement.
 
 
Relief de bois de la façade de la Maison de la Guilde des navigateurs de Flandre, à Hameln, représentant un trois-mâts hanséatique et une galère italienne voilée (milieu du 16e s.). Emblème du commerce effectué par la Hanse tardive, s'orientant aux buts de voyages des siècles précédents et profitant - seulement indirectement, par l'implication des pays ibériques, de la Flandre ou de la Hollande - du commerce des produits des pays et des régions du globe nouvellement découverts.
Beaupré de la grande maquette de la caraque ADLER VON LÜBECK, construite en 1566 par Sylvester Franke sur la Trave. Le vaisseau fut bâti pour la Guerre Nordique de 7 ans (1563-70), mais il ne participa jamais au combat puisque l'on s'asseyait déjà à la table des négociations lors de son achèvement. L'ADLER (aigle), nommé d'après l'animal héraldique de Lübeck, fut transformé en bateau de commerce et utilisé pour le trajet jusqu'à la péninsule ibérique. Sa capacité était de 800 Last, ce qui équivaut à environ 1 600 tonnes. Le navire symbolise la tentative de la ville hanséatique de se maintenir en concurrence avec les pays européens de l'ouest quant au tonnage des bateaux. 
Ludolf Backhuysen (1631-1708): La EENDRACHT et d'autres navires sur une mer démontée devant la côte (Amsterdam 1682). Backhuysen naquit à Emden. Il fait partie des peintres de marines les plus connus de son époque et parmi les allemands, il est le plus important. La EENDRACHT était le vaisseau amiral du Hollandais Michael Adriaanszoon de Ruyter. Des navires semblables voyageaient en tant que bateaux d'escorte, mais aussi pour l'électorat de Brandenbourg-Prusse et la ville impériale de Hambourg.
La grande maquette (vue de la poupe) du navire d'escorte WAPEN VON HAMBURG (armes de Hambourg). Ce troisième bateau du nom fut construit en 1720 par le constructeur naval Jacob Mencke, natif de Hambourg, pour l'amiralité de la ville. Ce fut le premier navire d'état à être bâti selon les principes de construction navale anglaise et non plus néerlandaise. Cependant, le tirant d'eau plus important en découlant fut sujet à problèmes dans les eaux plates de l'Elbe.
Salle de séjour d'un commandant de baleinier originaire de Föhr, avec carrelages néerlandais et poêle aux motifs bibliques (aux alentours de 1780). Les Frisons insulaires représentaient depuis le 17es. une grande partie des commandants de la flotte hollandaise de baleiniers. L'image montre à quel point la culture néerlandaise influençait aussi la Frise du nord.


retour